• Conseils

Trouver un emploi sans avoir de diplôme, c'est possible !

  • Sans diplôme
Trouver un emploi sans diplome

Vous avez raté votre bac, quitté l'école après la troisième ou arrêté vos études avant d'avoir un diplôme ? Vous pouvez quand même trouver un emploi, et pas juste un “petit boulot” ! Les entreprises proposent des postes en CDI qui offrent des perspectives d’évolution par la formation en interne. A vous de montrer votre motivation !

Vous avez échoué ou arrêté l’école avant d’obtenir votre CAP ou votre bac et vous voulez trouver un emploi. Pas de panique ! La première question que vous devez vous poser est : “Quel métier ai-je envie de faire ?”

Faire preuve de motivation

Les entreprises qui recrutent veulent tester avant tout votre motivation. Ce que veulent d'abord les employeurs, c'est “sentir que le candidat a véritablement envie d’aller vers les métiers de la restauration et de l’hôtellerie”, comme l'explique Bruno Croiset, consultant en Ressources Humaines.

"Dans le secteur de la grande distribution, le diplôme obtenu est moins important que les qualités et l'envie que l'on montre", explique Renaud Giroudet, directeur des affaires sociales-emploi-formation de la fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD).

Si vous n'avez pas de diplôme, il est donc important d’avoir déjà une bonne connaissance du métier que vous voulez exercer et le meilleur moyen cela est de faire un stage via une mission locale.

Découvrir les métiers grâce aux missions locales

Si vous avez entre 16 et 25 ans, les missions locales sont là pour vous accompagner pas à pas dans votre recherche et vous permettre de construire votre projet pour trouver un emploi.

Pour vous aider à découvrir votre vocation, vous pourrez intégrer un pôle de projet professionnel. Selon votre profil, on vous proposera une remise à niveau, une découverte de métiers ou des stages en entreprise de quelques jours.

Au cours d'un stage, vous comprendrez mieux en quoi consiste le métier et aurezune connaissance précise de ses avantages et inconvénients.

“Connaître le maximum de détails sur un métier vous permet également d'en découvrir les difficultés. Par exemple, le travail d'ouvrier est physique, que ce soit en usine ou sur les chantiers. Vous travaillez par tous les temps (froid, pluie, soleil) et il peut y avoir des déplacements qui durent une ou deux semaines”,affirme Valérie Peron, responsable développement RH chez Sanef groupe Abertis.

A lire aussi : "Trouver un emploi sans diplôme : l’intérêt de passer par une mission locale".

Cherchez avant tout dans les secteurs qui recrutent

La restauration, l’environnement, la propreté, le transport et la grande distribution cherchent régulièrement des salariés. Si vous avez besoin de trouver rapidement du travail, pensez aux postes qui ne demandent aucune formation : serveur, femme de chambre, agent de maintenance, agent de tri, agent d’accueil, manutentionnaire, chauffeur routier, agent de service, garde d’enfants…

De nombreux dispositifs d’accompagnement existent

  • Le Pacea (parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi) est proposé par les missions locales. Cet accompagnement individualisé vous permet de vous insérer professionnellement.
     
  • Le Pacte (parcours d’accès aux carrières de la fonction publique) vous permet de devenir fonctionnaire sans être obligé de passer un concours.
     
  • Les ateliers et chantiers d’insertion sont des contrats aidés qui permettent une réinsertion par le travail.
     
  • Les écoles de la 2e chance vous permettent, si vous avez moins de 26 ans et que vous êtes sorti du système scolaire sans diplôme ni qualification, de faire une formation individualisée de 9 mois à 1 an alternant stages en entreprises et formation.
     
  • Le CAE (contrat d'accompagnement dans l'emploi) dans le secteur public est un contrat de travail assorti d’une rémunération et d’une aide à l’insertion adaptée : actions de formation et d’accompagnement vers l’emploi.
     
  • Le CIE (contrat initiative emploi) est un contrat unique d’insertion (CUI). Il doit permettre à des personnes rencontrant des difficultés importantes d’accès à l’emploi de trouver un emploi durable rapidement.

Toutes ces possibilités peuvent vous remettre sur les rails d’une formation ou d’un emploi. Les conseillers étudieront avec vous, au cas pas cas, la solution la plus adaptée.

Le parcours emploi compétences

Depuis le 1er janvier 2018, les contrats aidés sont transformés en parcours emploi compétences (PEC) dans le but de faciliter l'insertion professionnelle. Il consiste en un suivi spécifique pour un retour à l'emploi ou à la formation. Il est mis en place pour au moins 9 mois.

Apprendre un métier en alternance

Pour certains métiers techniques, en plus de la motivation, les entreprises demandent un diplôme minimum. “Pour être embauché comme opérateur dans l'industrie, il faut avoir au moins un CAP", explique Yves Fiorda, vice-président de la Fédération des industries mécaniques (FIM), chargé de la formation.

Même chose pour un poste dans l'environnement : “Avec les équipements de plus en plus sophistiqués, les règles de sécurité de plus en plus strictes, l’utilisation d’outils informatiques, nous exigeons au minimum un CAP”, assure Manuèle Lemaire, directrice du Campus Veolia Ile-de-France.

Dans ce cas, l’entreprise vous proposera un contrat en alternance (professionnalisation ou apprentissage) pour que vous puissiez vous former à ses métiers. Et, comme ces postes sont très recherchés, vous êtes presque sûr de trouver un emploi à la fin de votre formation !

"79 % des jeunes qui sont en alternance restent ensuite dans les entreprises qui les ont formés, affirme Yves Fiorda. Parmi eux, 90 % sont embauchés en CDI."

Trouver un emploi comme intérimaire

Certaines entreprises préfèrent embaucher des intérimaires. Dans le transport et la logistique, c'est un bon moyen pour débuter.

Il existe aussi des entreprises de travail temporaire d'insertion (Etti). Ces entreprises utilisent l'intérim pour vous aider à trouver un emploi durable. Elles peuvent vous accompagner aussi bien professionnellement que dans la gestion des vos problèmes personnels.

Pour pouvoir travailler en intérim d'insertion, vous devez remplir au moins une de ces conditions :

  • avoir moins de 26 ans et être en grande difficulté,
  • être bénéficiaire du RSA,
  • être demandeur d’emploi de longue durée,
  • être pris en charge au titre de l’aide sociale.

Évoluer en interne grâce à la formation

Débuter dans une entreprise comme simple employé sans diplôme ne signifie pas rester toute sa vie sans qualification. Au contraire, la plupart des entreprises, surtout les grandes, offrent de nombreuses opportunités pour évoluer. "Il n'est pas rare qu'une personne qui soit entrée sans diplôme dans une entreprise en tant qu'agent de propreté devienne chef d'équipe, au bout de plusieurs années, indique Nizarr Bourchada, responsable du service promotion des métiers et de l’apprentissage OPCA Fafiec. Dans ce cas, un jeune motivé qui veut évoluer pourra passer un CQP Chef d'équipe propreté."

Chez Accor, 75% des managers sont issus du terrain. Chez Sodexo, le compte personnel de formation (CPF) est proposé chaque année à tous les salariés.

Bref, sans diplôme, tout est essentiellement affaire de motivation et de formation !

Isabelle Fagotat © CIDJ - 13/07/2018

Laisser un commentaire