• actualité

Crise sanitaire : des nouvelles mesures pour les étudiants

  • Université
  • Bien être
Crise sanitaire : des nouvelles mesures pour les étudiants

Repas à 1 €, chèque "santé mentale", cours en présentiel... A l'occasion d'un échange avec des étudiants de l'université Paris-Saclay, Emmanuel Macron a fait de nombreuses annonces pour faire face à la détresse psychologique des étudiants.

Depuis le début de la crise sanitaire, les étudiants alertent sur les difficultés auxquelles ils doivent faire face, qu'elles soient financières, sociales, mentales... Pour répondre à leurs inquiétudes et à leurs besoins, Emmanuel Macron a entendu des étudiants de l'université Paris-Saclay jeudi 21 janvier et a fait de nombreuses annonces.

Un retour limité des étudiants en présentiel

L'une des raisons du mal être des étudiants réside dans l'impossibilité de suivre les cours en présentiel. Il y a quelques semaines, Alice, étudiante en 2e année de droit nous confiait avoir beaucoup de difficultés à travailler de chez elle. Lors de l'échange entre Emmanuel Macron et des étudiants, ces derniers ont rappelé qu'aller à la fac ce n'est pas seulement suivre des cours, c'est aussi rencontrer de nouvelles personnes et se sociabiliser.

Le président de la République a annoncé qu'un retour à la normale ne pouvait être envisagé en l'état actuel de la crise sanitaire. Pour autant, il a proposé la possibilité d'autoriser, à raison d'une journée par semaine, le retour en présentiel des étudiants qui en feraient la demande. Une condition cependant : que le nombre d'étudiants chaque jour, ne dépasse pas 20% de la capacité totale de l'établissement d'enseignement supérieur.

Élargissement des repas à 1€ pour tous les étudiants

Initialement ouverts uniquement aux étudiants boursiers, les repas à 1€ proposés dans les restaurants universitaires seraient dorénavant accessibles à tous les étudiants. Le président de la République est revenu sur les difficultés financières auxquelles devaient faire face certains jeunes. « Toutes celles et ceux qui vivaient de petits boulots à côté [de leurs études, ndlr], souffrent beaucoup et ont perdu leurs revenus » a t-il reconnu.

Pour faire face à ces difficultés, « nous voulons permettre à tous les étudiants, qui le demandent, d'avoir accès à deux repas par jours à 1€ mis en place par les restaurants universitaire ». Des repas accessibles donc au étudiants non boursiers mais aussi aux étudiants internationaux, a précisé Emmanuel Macron. Cette mesure devrait être mise en place à la fin du mois.

Un chèque "santé mentale" pour faciliter la prise en charge des étudiants

La crise sanitaire a fragilisé de nombreux étudiants. Ceux qui ressentent une détresse psychologique pourront, à partir du mois de février, bénéficier d'un chèque "santé mentale" leur permettant de consulter un psychologue ou un psychiatre. Sans en préciser le montant, le président de la République a expliqué que ce chèque entend faciliter la prise en charge des étudiants qui en éprouvent le besoin par des professionnels de santé.

La rédaction © CIDJ
Actu mise à jour le 22-01-2021 / créée le 22-01-2021

Crédit photo : Unsplash

Vous pourriez être intéressé(e) par...