https://cidj.com/

Technicien / Technicienne de maintenance industrielle

Synonymes : maintenancier, mécanicien de maintenance, électromécanicien de maintenance ; maintenancier systèmes automatisés ; agent de maintenance industrielle ; maintenancier industriel ; électromécanicien ; automaticien

  • Industrie - Matériaux
Le technicien / la technicienne de maintenance industrielle assure la maintenance préventive et corrective sur un site industriel. Spécialisé(e) ou généraliste selon la taille de l’entreprise, son rôle est capital pour maintenir en bon état de marche les machines et les équipements.

Description métier

Le technicien de maintenance industrielle contrôle, surveille et entretient régulièrement les équipements dont il a la charge. Il vérifie les réglages et le bon fonctionnement des matériels et installations, contrôle les niveaux, graisse les mécanismes, change les pièces vétustes…. C’est ce que l’on appelle la maintenance préventive.

En cas de dysfonctionnements, il détecte la panne, établit un diagnostic, procède à la réparation ou au changement de la pièce ou de l’appareil défectueux (ou fait appel à des prestataires extérieurs si besoin est), procède aux nouveaux réglages ou à la modification des programmes informatiques et effectue les contrôles et tests avant la remise en service (maintenance curative)

Au terme de ses interventions, il consigne les opérations effectuées dans un outil de GMAO, actualise les données, documents ou bases techniques des matériels et installations « visitées ». 

Généralement son expertise est également sollicitée pour optimiser et améliorer la sécurité et les performances des matériels, pour renouveler et installer de nouveaux matériels (maintenance évolutive). 

Selon ses compétences et son positionnement dans l’entreprise qui l’emploie, le technicien de maintenance industrielle peut aussi assurer en parallèle un rôle de formateur auprès des utilisateurs. 

Le technicien de maintenance industrielle exerce sur site industriel au sein d’une équipe de maintenanciers polyvalents ou dédiée à un type de maintenance spécifique. Il travaille en étroite collaboration avec la production. Il intervient parfois à distance (télémaintenance). 

Les techniciens de maintenance sont recrutés dans tous les secteurs industriels (agroalimentaire, mécanique, aéronautique et spatial, fabrication pharmaceutique, métallurgie, électrique et électronique, etc…)  ainsi que par les entreprises de transport et de logistique ou du secteur de l'environnement (gestion de l'eau et des déchets). Il peut exercer directement sur site, dans des sociétés spécialisées dans la maintenance industrielle ou encore chez les fournisseurs de matériels qui assurent le service après-vente et le dépannage. Dans certaines usines, la maintenance suit le rythme de la production et le technicien de maintenance est amené à effectuer des horaires du type 2x8 ou 3x8.

Le technicien de maintenance industrielle dispose de connaissances en automatisme, hydraulique pneumatique, électrique, électrotechnique, mécanique… Selon le secteur industriel où il exerce, on peut lui demander parfois des compétences pointues dans un domaine ou une technologie spécifique. Il maîtrise l’informatique industrielle et les outils de GMAO. Rigoureux et réactif, réfléchi et méthodique, le maintenancier doit avoir le sens de la sécurité et le goût pour le travail en équipe. 
 

Études / Formation pour devenir Technicien / Technicienne de maintenance industrielle

Le métier est accessible à partir du CAP. Un bac pro ou un diplôme de niveau bac + 2/bac + 3 permettent une évolution plus rapide.
Exemples de formations : 
 

Niveau CAP

  • CAP électricien 

Niveau bac

  • Bac pro MELEC – métiers de l’électricité et de ses environnements connectés
  • Bac pro MSPC - maintenance des systèmes de production connectés (ex bac pro MEI - maintenance des équipements industriels)

Niveau bac + 1

  • MC Maintenance des installations oléohydrauliques et pneumatiques  

Niveau bac + 2 

  • BTS électrotechnique
  • BTS CIRA - Contrôle industriel et régulation automatique
  • BTS CRSA - Conception et réalisation de systèmes automatiques
  • BTS MS - Maintenance des systèmes option A systèmes de production  

Niveau bac + 3

  • Licence sciences pour l'ingénieur  
  • Licence professionnelle gestion et maintenance des installations énergétiques
  • Licence professionnelle métiers de l'industrie : gestion de la production industrielle
    Différents parcours : production et maintenance industrielle (université de Reims)
  • Licence professionnelle maintenance des systèmes industriels, de production et d'énergie  
  • Licence professionnelle maintenance et technologie :  contrôle industriel
  • Licence professionnelle maintenance et technologie :  électronique, instrumentation
  • Licence professionnelle maintenance et technologie : organisation de la maintenance  
  • Licence professionnelle maintenance et technologie : systèmes pluri techniques
    Différents parcours : automatique et informatique industrielle / agriculture connectée / énergie éolienne (Université de Reims)
  • BUT GC GP - Génie chimique, génie des procédés 
  • BUT GEII - Génie électrique et informatique industrielle  
  • BUT GIM - Génie industriel et maintenance  
  • BUT SGM - Science et génie des matériaux 
  • Diplôme (type bachelor) d'école spécialisée : IRUP

Des certifications et titres professionnels permettent d’accéder à ce métier par la formation continue ou la VAE :

  • CQPM Chargé de maintenance industrielle
  • CQPI Technicien maintenance industrielle
  • Titre professionnel Technicien de maintenance industrielle
  • Titre professionnel Technicien supérieur de maintenance industrielle

Salaires

Un technicien de maintenance industrielle émarge aux environs de 2000 €.

Evolutions de carrière

Après quelques années, le technicien de maintenance peut se spécialiser ou évoluer vers les postes de chef d’équipe puis de responsable maintenance.

Il peut également choisir de s’orienter vers le technico-commercial, la production ou le contrôle qualité. 


Crédit photo : Fotolia