• actualité

Parcoursup : plus de 60 000 jeunes toujours sans affectation

  • Parcoursup
Parcoursup : plus de 60 000 jeunes toujours sans affectation

Dans moins de deux mois la procédure d’affectation dans l’enseignement supérieur sera terminée. Pour l’heure, plus de 16 000 jeunes ont intégré la phase complémentaire et sont suivis par leur recteur d’académie et plus de 50 000 ont été déclarés « inactifs » par Parcoursup

Alors que les vacances d’été battent leur plein, nombreux sont les jeunes qui attendent désespérément une affectation dans l’enseignement supérieur. Au total, ils sont plus de 60 000 sans affectation pour la rentrée 2018. Certains ont été déclarés « inactifs » par Parcoursup, d’autres participent à la procédure complémentaire et sont accompagnés par leur recteur d’académie.

Qui sont les candidats « inactifs » ?

Sur Parcoursup, le tableau de bord qui présente en temps réel l’évolution de la procédure a changé. Il est toujours possible de voir le nombre de candidats ayant reçu et accepté une proposition mais il est plus difficile d’avoir une vue d’ensemble des jeunes n’ayant pas d’affectation (qu’ils aient reçu ou non une proposition). Dorénavant la plateforme distingue les candidats dits « inactifs » des candidats qui souhaitent s’inscrire dans l’enseignement supérieur.

Sur la plateforme il est précisé que les candidats inactifs sont ceux qui ont été « contactés par les équipes de Parcoursup pour identifier leurs souhaits pour la rentrée : ils peuvent demander à être accompagnés par la Commission rectorale ou s’inscrire en phase complémentaire. S’ils ont d’autres projets, ils pourront quitter la procédure Parcoursup ».

Sont donc « inactifs », les candidats qui n’ont pas sollicité l’aide de leur rectorat et ne sont pas inscrits en phase complémentaire. Pour autant, ces candidats sont toujours en attente d’une affectation (la phase principale n’étant pas terminée). Ne pas être inscrit en phase complémentaire ou ne pas avoir sollicité l’aide du rectorat ne signifie pas que ces candidats souhaitent sortir de la procédure Parcoursup. Ils sont plus de 50 000 à être considérés comme « inactifs ».

60 000 jeunes en attente sur Parcoursup

Ce nouveau découpage permet de faire sortir les candidats « inactifs » du nombre de jeunes en attente d’une affectation et de mettre en avant uniquement ceux qui font partie de la phase complémentaire.

Ainsi à la fin du mois de juillet la ministre de l’Enseignement supérieur Fréderic Vidal annonçait que 17 000 jeunes étaient en attente d’une place pour la rentrée 2018. C’était sans compter les candidats « inactifs » eux aussi en attente d’une affectation. Ce qui ramène le nombre total de jeunes à plus de 60 000. C’est à peu près la même situation que l’année dernière avec la procédure APB, puisqu’au 22 juillet 2017, plus de 65 000 candidats étaient en attente d’une affectation.

Marine Ilario © CIDJ - 08/08/2018

Crédit photo : CIDJ